Retour


28/04/2016
Se vendre à un groupe étranger : le destin de nos startups ?
Meetic, SeLoger, PriceMinister, Aufeminin, Neolane... Et maintenant Withings. La liste des pépites de la French Tech rachetées par des groupes internationaux s'allonge. "Peu importe le pavillon, pourvu qu'il y ait derrière une vraie stratégie industrielle", opine Benoist Grossmann, Managing Partner chez Idinvest, le fonds d'investissement qui a notamment investi dans Meetic, Dailymotion, Deezer ou encore Withings. "Dans le cas de Withings, il s'agit d'une vraie sortie, avec une belle valorisation. Pour les actionnaires, pour les entrepreneurs, il faut des exemples de ce type".




X

X

X