Retour


25/05/2016
Les tranches PIK juniors reviennent dans les montages LBO
La crise que le monde du capital investissement a connue entre 2008 et 2014 étant passée, certains acteurs du marché se montrent à nouveau audacieux dans les montages financiers des opérations. Récemment, Bertrand Restauration, la branche du groupe Bertrand qui détient d'historiques brasseries parisiennes mais exploite aussi la franchise Burger King en France et vient de racheter l'enseigne Quick, a mis en place, à l'occasion de la sortie de Naxicap de son capital, un financement unitranche de 90 millions d'euros. A cette dette senior s?ajoute une tranche PIK junior de 40 millions souscrite par Idinvest et Unigrains.
Ce type de montage reste néanmoins plus adapté à certains profils de sociétés. « Une structure alliant dette senior et PIK se voit souvent sur des sociétés contrôlées par leur management et donc particulièrement sensibles à la dilution», relève François Lacoste, Partner chez Idinvest.




X

X

X